Un RAID 1 chiffré avec luks !

Un disque dur

Faire une partition chiffrée est une chose. Faire un RAID en est une autre.

Combiner les deux est exquis.

Nous allons voir comment faire un RAID 1 (2 disques avec le même contenu) avec en plus une partition chiffrée.

À savoir qu’il existe 4 types de RAID populaires : RAID 0, RAID 1, RAID 5. Le RAID 0 est une simple extension de stockage où les deux disques forment un seul gros disque virtuel plus rapide. Le RAID 1 est un clonage permanent d’un disque par un autre ce qui autorise la perte de 1 disque. Le RAID 5 est une extension à n-1 disques de capacité et supportant la perte de 1 des disques. Pour plus de détails vous avez la vidéo très pédagogique suivante :

Ce tutoriel est largement inspiré de la vidéo suivante :

Tout d’abord vous aurez besoin de 2 disques durs de même capacité. Ici je vais utiliser 2 disques 1To ce qui va me fournir 1To utilisable et 1To de copie au cas où un des deux disques ne marcherait plus.

Il vous faut formater les disques avec une table de partition en GPT et une partition non formatée de la taille du disque (notez que vous pouvez très bien utiliser des partitions de plus faible taille tant qu’elles font la même taille pour le RAID).

Vous aurez besoin du logiciel mdadm à installer avec votre packageur préféré. Vous pourrez alors activer le service.

systemctl start mdadm
systemctl enable mdadm

Il faut maintenant créé le volume RAID. Vérifiez bien vos disques avec :

fdisk -l

Une fois repérés vous pouvez créer le volume avec les partitions correspondantes (sda et sdb sont prises pour l’exemple) :

mdadm --create /dev/md0 -l1 -n2 /dev/sda1 /dev/sdb1

Vous pouvez voir l’état de la synchronisation avec :

watch cat /proc/mdstat

Pour avoir des infos sur votre volume :

mdadm --detail /dev/md0

Vous pouvez maintenant vous servir de ce périphérique comme d’un disque dur.

Vous pouvez notamment recréer une table des partitions et créer une partition ext4/luks chiffrée.

Je vous conseille d’utiliser un outil graphique comme gparted ou kde partition manager. Ils sont simples d’utilisation et fonctionnent bien.

Panne d’un disque dur

En cas de panne d’un disque dur, la première chose à faire est d’identifier celui qui ne fonctionne plus et de le remplacer par un disque fonctionnel de la même taille.

Il faut ensuite créé une nouvelle table de partition avec un seule partition non formatée, exactement comme si vous devez créer un RAID avec ce disque.

Vous pouvez enfin ajouter le disque dans le RAID (ici sdc est utilisé pour l’exemple, vérifiez bien le nom de votre partition) :

mdadm --manage /dev/md0 --add /dev/sdc1

Une fois la synchronisation terminée votre RAID 1 est de nouveau fonctionnel !

watch cat /proc/mdstat

Laisser un commentaire